Route des Crêtes de l'Assietta - 25 juillet 2003

Dans mes pensées depuis plusieurs mois, les Crêtes de l'Assietta sont devenues une réalité ce 25 juillet 2003. Je restais bloqué à 19 cols à plus de 2000m, n'étant pas un «nerveux» du muletier, et l'idée de me «faire» 8 ou 9 cols à plus de 2000m d'un seul trait me faisait rêver !

Les vacances furent donc programmées à Arvieux dans la Queyras, un peu pour la proximité de Sestrières, mais également pour le régal des yeux tellement le paysage est superbe quand on randonne entre 2000 et 3000 m.
Ce 25 juillet, le beau temps est annoncé.
C'est une des premières précautions à prendre quand on veut faire ce parcours.
En effet, on reste très longtemps sur des crêtes et le mauvais temps peut rapidement tout gâcher quand on roule vers 2500 m d'altitude.

Panneau entrée route Crêtes de l'Assietta

Après le passage de l'Izoard et du Montgenèvre (en voiture), j'enfourche mon vélo à Cesana Torinese.
Il est 10 h 15 quand je prends la route qui passe par Bousson et Sauze di Cesana.
Cette route est un peu plus longue que la SS n° 23, mais elle est très calme.
Je parcours les 13,7 km de route asphaltée pour atteindre le Col de Sestrières (2035 m) en 1 h et 10 mn.
Peu avant le sommet, je rattrape un cyclo italien avec qui j'engage la conversation en remarquant très vite qu'il pratique parfaitement la langue de Molière.
Il m'explique le départ de la route des Crêtes tout en traversant Sestrières.
Cette ville ne me laissera pas un souvenir impérissable, tant certains immeubles sont moches. (ceux du Club Med en particulier)
Je vais partir un peu dans l'inconnu car mon téléphone portable n'est pas reconnu de ce côté-ci des Alpes.
S'il m'arrive un incident quelconque, il n'y aura pas de salut de ce côté-là !

Montée au Colletto Costa Treiceira

Me voici donc engagé sur un chemin de terre assez large avec des pentes respectables.
Sestrières s'efface au loin et je grimpe allégrement mon second col de la journée que j'atteins vers 12 h 30.
En tout, 5,7 km pour passer de 2035 à 2424 m, ce qui ne fait pas un énorme pourcentage.
Par contre, il faut tenir compte des cailloux, des motos qui commencent sérieusement à m'exaspérer!!!
En effet, c'est là l'un des désagréments de ce périple.
Heureusement, certains motards, très sympas, ralentissent pour éviter les projections de pierres et de poussière.
On a l'impression qu'ils compatissent devant l'effort du cycliste.

D'autres, malheureusement les plus nombreux, prennent un malin plaisir à rouler à fond sur des chemins qui méritent calme et tranquillité.
Les 4x4 et autres quads ne sont pas en reste. Ils occupent plus de place que les motos et la montagne semble leur appartenir.

Montée au Colle Basset

Dans cette montée, je rattrape une jeune cycliste flanquée d'un superbe VTT tout suspendu. Je n'ai pas trop de mérite car elle marche en poussant sa monture tout en semblant me demander si le sommet, c'est bien le panneau placé tout là-haut?
Je me fends de mon célèbre «buongiorno», un des rares mots que je connaisse en italien. Je ne reçois pas de réponse et j'attribue cela à la fatigue .
Je pense arriver au Colle Basset. En fait je suis au Colleto Costa Treceira (2442 m); Ce passage géographique ne semble pas reconnu par la Confrérie et pourtant il ressemble parfaitement à un col. Ce col m'a été signalé par G. Rossini car aucun panneau ne marque ce lieu. Je viens de faire 1100 m de dénivelée depuis Cesana Torinese et je profite de ce sommet pour me restaurer.

<---- Montée du COLLET BASSET IT-TO-2424

Il n'y a pas âme qui vive sur ce sommet, ce qui ne manque pas de me surprendre.
Un chemin mène sur ma droite vers le Monte Fraiteve à 2701 m. En regardant vers l'est, je me rends compte de ce qui m'attend. La route va serpenter sur ces crêtes qui s'étendent au loin dans un paysage peu varié.
La succession de cols se comprend mieux en observant la topographie des lieux. La réalité du terrain fige toujours mieux les idées que l'étude des cartes, aussi précises soient-elles.
Je dois rouler presque à plat un petit km pour trouver le Colle Basset à 2424 m d'altitude.
La pancarte traîne par terre dans l'oubli le plus total.

Colle Basset

vers Colle Bourget

Je fais une descente d'environ 4 km avant de me retrouver au Colle Bourget à 2299 m d'altitude.
Pour celui là, je n'ai pas trop souffert car la piste est en bon état pour des pneus de VTT.
Je reste un peu perplexe tout de même quand je pense à certains 'centcollistes' qui ont osé affronter les crêtes sur un vélo de route classique !

Colle Bourget

Colle Bourget

Sommet du COLLET BOURGET IT-TO-2299

J'en suis déjà à trois passages à plus de 2000 m et je me dis que c'est presque trop facile.
Je pense parfois à la montée de Chamrousse qui grimpe pendant 18 km pour plus de 1300 m de dénivelée sans un seul col!
J'ai emporté mon graphique et je sais déjà que le col suivant, celui de Costa Piana ne va me faire souffrir non plus puisqu'il se trouve à deux km de là et qu'il culmine à 2313 m.
Je l'atteins facilement vers 13 h.
Celui-là a tout de même une saveur particulière car selon mes estimations, c'est mon 500 ème col.
Heureusement, de loin en loin quelques épilobes ponctuent la monotonie des prés.
C'est le seul endroit où je vais croiser deux randonneurs italiens.

Colle Costa Piana

COLLE di COSTA PIANA IT-TO-2313

Montée Mont Genevris

Mont Genevris

<— Montée au Mont GENEVRIS - Mont GENEVRIS

La pente reste soutenue car j'utilise assez souvent mon 28x28.
Néanmoins, je n'ai jamais besoin de mettre le pied à terre sauf pour prendre quelques photos.
Je parviens au sommet du Mont Genevris vers 13 h 30 après environ 3 km de grimpette.
La vue au sommet du Mont Genevris est assez agréable et le regard du 'centcolliste' plonge tout de suite vers la prochaine cible, à savoir le Colle Blegier à 2381 m .


La piste se poursuit au loin sur les flancs de montagne en donnant l'impression de ne jamais aller nulle part !

Descente vers Colle Blegier

Descente du Monte Genevris vers Colle Blegier

Dans cette descente, je vais faire la seule vraie rencontre avec des VTTistes italiens.
L'un d'eux parle parfaitement le français et dès les premiers mots échangés, il semble intrigué par ma présence, esseulé dans cette région d'Italie!
Je lui explique que je fais partie du Club des 100cols et quel est l'intérêt de venir icì pour parfaire ma collection de 'plus de 2000 m'.
Je lui avoue aussi que pour moi, 'faire l'Assietta', c'est un peu comme l'Alpe d'Huez pour un hollandais!
Nous échangeons quelques propos sur nos pays respectifs, les adresses e.mail pour l'envoi des photos et repartons heureux de ce contact qui unit les amateurs de deux roues hors des zones habitées.

Je rejoins ensuite le Colle Blegier vers 13 h 45.
Le Blegier ... ça fait combien au fait?
Ah, oui ça fait 5 !
Déjà 5 à plus de 2000 m et ceci dans la même journée.
Du coup, je repars comme en 14 !
C'est le cas de la dire dans ces montagnes où les casemates et autres routes militaires rappellent des heures peu glorieuses où on se faisait la guerre entre frontaliers.

Colle Blegier

Colle Blegier

Mont Genevris

Colle Blegier (IT-TO-2381)

Mont Genevris vue du Colle Blegier

Les Ecrins

Valle del Chisone

Par moment, la vue sur les Ecrins ou la Valle del Chisone (Pourrières) est magnifique.
Pour le col suivant sur la liste, à savoir le Colle Lauson, il faut regrimper sur deux km pour atteindre sa cime à 2497 m . Je commence à sentir un peu la fatigue et le coup de pédale est plus difficile. Je parviens au sommet vers 14 h 15.

Col Lauson

Colle

 

Juste après le Colle Lauson, on passe le Colle à 2483 m .
Ce Colle a été reconnu par la Confrérie sur l'additif 2004 des cols italiens...

Il me reste environ 4 km pour atteindre le Colle dell'Assietta qui sera l'avant dernier col de la journée car j'envisage à ce moment précis d'aller ajouter le Colle del Finestre en fin de parcours.
Toujours d'après mon graphique, le terrain doit être relativement plat sur 2 km et remonter sur la Cime de l'Assietta avant de descendre vers le Colle dell'Assietta .
Apparemment, mon étude théorique était bonne car les données de mon profil se vérifient sur le terrain.
Voici la Testa dell'Assietta et son petit 'Lago'.
C'est pratiquement le seul point d'eau du parcours.
Il existe une source à cet endroit que je n'ai pas cherchée car ma réserve de 2 litres était amplement suffisante.

Lago Testa dell'Assietta

Je vais rencontrer dans ce secteur les derniers 4x4 qui m'auront bien perturbé pendant ma balade.

 

 

J'échange quelques propos avec des promeneurs italiens de passage et j'apprends comment dire 'manger de la poussière' dans leur langue. Ils semblent compatissants en me voyant sur mon vélo, respirant cette atmosphère....

Colle dell'Assietta

Descente Testa dell'Assietta

Un monument orne un des sommets de la Testa dell'Assietta. Il a certainement une connotation militaire qui fait que je ne m'y intéresse pas vraiment.

Testa dell'Assietta

Je descends chercher mon septième col, celui du Colle dell'Assietta à 2472 m .
J'y arrive vers 14 h 45.
Encore un col facile à plus de 2000 m .
Arrivé à cet endroit, j'ai la possibilité de prendre la variante du Colle del Gran Serin .
Finalement, j'opte pour la descente vers Piano dell'Alpe et la remontée du Colle delle Finestre .

Colle dell'Assietta

Le début de cette descente est assez difficile car la piste a dû certainement être empierrée il y a quelques années et l'érosion a laissé ressortir les pierres en surface.
Je suis secoué pendant 2 ou 3 km au point de m'arrêter quelques minutes pour récupérer.
Mon VTT n'a pas la fourche télescopique qui aurait certainement gommé une partie des aspérités.

Descente vers Pian dell'Alpe

Colle dell'Assietta IT-TO-2472

Descente du Colle dell'Assietta vers Pian dell'Alpe

Testa dell'Assietta

La descente fait une dizaine de km avec un replat de quelques centaines de mètres en son milieu.
Je me retrouve rapidement à Pian dell'Alpe vers 15 h 15,
le temps de prendre quelques photos à la volée. Sur ma droite, la route vient d'être asphaltée.
Elle me tend les bras avec le plaisir de me laisser griser par la descente jusqu'au fond de la vallée.
Il n'en sera rien. Ma décision d'aller au Colle delle Finestre est prise depuis longtemps et je m'y tiens.

Descente vers Pian dell Alpe

Descente vers Pian dell Alpe

Pian dell Alpe

Je commence à sentir franchement la répétition des efforts, mais je me dis qu'un neuvième '+ de 2000 m' dans la journée mérite de se forcer un peu.
Je pars donc à l'assaut de ma dernière montée que j'effectue plus avec la tête qu'avec les jambes.
En effet, le sommet est parfaitement marqué et je sais qu'il va encore falloir se battre avec le vélo pour décrocher ce dernier 'Graal'.
(Ce col sera goudronné sur le versant sud en 2005 pour le passage du Giro)

Elles seront mes seules rencontres dans toute la montée.
Je parviens au sommet à 2176 m après un peu plus de 3,5 km de piste pour 250 m de dénivellation. Il est environ 15 h 45.Colle delle Finestre

Montée Colle delle Finestre

J'en suis à 1800 m de dénivellation positive pour 9 cols et une distance de 55 km dont seulement 14 sur asphalte.
Mis à part la fatigue, normale pour un tel effort, tout s'est bien passé.
La mécanique a tenu le coup et mon vieux VTT (sans fourche télescopique) a avalé toutes les trous que je mettais sous ses roues.
Malheureusement, la suite sera moins agréable !

Colle delle Finestre

Descente vers Susa

La descente sur Susa, de l'autre côté du col semble impressionnante.
Elle a des raisons de l'être car elle se fait sur environ 18,5 km pour 1700 m de dénivellation.
Les 5 derniers km étant non goudronnés, ce col est l'un des plus difficiles d’Europe !

Cette fois, c'est terminé !

Je descends tranquillement vers Balboutet pour tenter de rejoindre ma femme et la voiture, seule solution pour le retour à Arvieux.

Au bout de 3 km de descente, que j'effectue prudemment, j'entends le bruit caractéristique du pneu arrière qui se dégonfle en quelques secondes.

Je pense avoir pris un clou !

Il n'en est rien. Il s'agit de la valve de ma chambre à air qui s'est coupée à l'endroit où celle-ci traverse la jante.

Le phénomène vient du fait que la chambre à air tourne dans le pneu lors de grandes descentes comme je viens d'en connaître une depuis le sommet du Colle dell'Assietta.
Je répare en bougonnant, car ma chambre de rechange possède un embout différent et je suis obligé de bricoler ma pompe pour regonfler un minimum.

J'entame donc la suite de la descente en me disant que 'ça' tiendra bien jusqu'en bas.

Rapidement, je me retrouve sur la route récemment goudronnée entre Pian dell'Alpe et Balboutet.

Je ralentis car je constate un certain flottement dans les virages, dû au manque de pression de mon pneu arrière.

Je traverse les villages de Balboutet et Usseaux et j'arrive au croisement de la route principale qui descend de Sestrières.

C'est à ce croisement que j'ai payé ma flemme de ne pas avoir mieux gonflé ma chambre.

En effet, le même incident que précédemment s'est produit et je me suis à nouveau retrouvé à plat sans possibilité de réparer cette fois!

Au bout de quelques hectomètres à pied le long de cette route assez fréquentée, j'ai eu la chance de voir monter un cycliste italien qui m'a gentiment prêté son portable.

J'ai ainsi pu appeler ma femme et terminer ma sortie des Crêtes de l'Assietta en totalisant 65 km en un peu moins de 5 h, problèmes de crevaison exceptés.

Comme je l'ai lu précédemment dans d'autres reportages sur l'Assietta, ça ne fait pas une grosse moyenne, mais ceux qui l'ont fait comprendront.

En résumé, ça reste un assez bon souvenir et j'engage les mordus des 100cols à tenter la balade.

En descendant de Pian dell'Alpe, la visite des deux villages de Balboutet et Usseaux vaut le détour si vous disposez encore d'un peu de temps.
De nombreuses peintures ornent les murs des maisons représentant les métiers, les saisons.

Balboutet

Usseaux

Balboutet

Usseaux

Usseaux

Usseaux

Usseaux

Usseaux

Profil Crêtes de l'Assietta

 

Liste 100 Cols Crêtes de l'Assietta

Nom des cols franchis

Référence 100 cols

Colle de Sestriere

IT-TO-2472

Colle Basset

IT-TO-2424

Colle Bourget

IT-TO-2299

Colle di Costa Piana

IT-TO-2313

Colle Blégier

IT-TO-2381

Colle Lauson

IT-TO-2497

Colle

IT-TO-2483

Colle dell'Assietta

IT-TO-2472

Colle delle Finestre

IT-TO-2176

 Haut de page

Commentaires   

Smithd895
0 # JohnSmithd895 smithd177@gmail.com 03-05-2014 21:41
Wow, superb blog layout! How long have you been blogging for? you made blogging look easy. The overall look of your website is wonderful, let alone the content! ffegdedeadfdadk e
Répondre | Répondre en citant | Citer
TRIDON  JEAN LUC
0 # RE: Crêtes de l'Assietta ItalieTRIDON JEAN LUC tridonjeanluc@gmail.com 23-08-2014 08:15
j'ai réussi a faire le parcourt en vélo de route le 21 aout 2014 avec un lapierre carbone 1 crevaison .etant tous seul j'ai laisser la voiture a SESTRIERE . j'ai fais la route (piste convient mieux) des crêtes jusqu’à PLANDELL'ALPE , je suis rentré par BALBOUTET pour remonté a SESTRIERE . ton compte rendu et tes conseils m'ont étés très utiles . cela m'a fais 8 cols a +2000

centcoliste n° 4356
Répondre | Répondre en citant | Citer
Emmanuel Cabaud
0 # Crête de l'Assiette septembre 2014Emmanuel Cabaud ecabaud@wanadoo.fr 26-09-2014 06:40
Parcours fait le 25 septembre 2014, ta description est toujours aussi pertinente bien qu'elle soit ancienne... Je suis parti d'Oulx vers Cézanne, puis j'ai suivi ton parcours jusqu'au col de Finestre, pour descendre par le versant nord vers Meana di Susa, ou j'ai pris un train pour retrouver ma voiture a Oulx (train toutes les heures, acceptant les vélos, cela évite 30 km de route "Statale" sans intérêt). La route du col de Finestre est maintenant goudronnée sur tout son versant sud, mais pas en son versant nord, .... et on y fait quand même 1500m de dénivellée, en fin de parcours; j'étais content d'en voir la fin! Aucune difficulté technique sur le parcours, mais ça reste un sérieux défi. Zéro crevaison pour moi, et super rentable pour les cols à plus de 2000!
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir